Union des Français de l'Etranger - UFE Egypte

Votre protection sociale

 

Vous êtes salarié expatrié... votre employeur n'a donc plus les mêmes obligations de paiement de toutes les cotisations sociales comme en France. Il peut certes vous couvrir pour certains risques, selon votre situation personnelle ; mais vous devenez finalement le principal décideur de votre protection sociale. Vous pouvez à titre individuel conserver toutes les garanties du système français ou adhérer pour un ou plusieurs risques selon votre choix.

Pour la protection sociale des expatriés : la CFE, Caisse de Sécurité Sociale des Français de l'Etranger, dont la vocation est de fournir une protection sociale dans le domaine de la santé et de la retraite aux Français établis hors de France. Cet organisme privé chargé du service public est régi par le code de la Sécurité Sociale, sous la tutelle des Ministères des Affaires Sociales et du Budget.

Egalement : l'IMS-Expat, Insurance For Expatriates propose une assurance santé et assistance, ainsi que des formules de prévoyance.

 

CFE - Caisse des Français de l'Etranger
Adresse postale : BP 100, 77950 Rubelles - Tel. 01 64 71 70 00
Accueil Paris : 12 rue la Boétie, 75008 Paris
Site web : www.cfe.fr

 

IMS-EXPAT - Insurance For Expatriates
16, rue Henri Rochefort, 75848 Paris Cedex 17
Tél : 01 42 12 26 50 - Fax : 01 42 67 73 64
E-mail : contact@ims-expat.com - Site web : www.ims-expat.com

 

Assurance maladie

La CFE couvre les risques : maladie-maternité-invalidité, maladies professionnelles des salariés, vieillesse (retraite de la Sécurité Sociale), maladie-maternité des non-salariés et des étudiants. Tout salarié expatrié a le choix de s'assurer contre un ou plusieurs de ces risques, selon sa situation familiale, ses possibilités financières, etc. A ces cotisations de base peuvent s'ajouter d'autres options : indemnités journalières ; capital décès...

Les prestations sont versées à l'assuré et à ses ayants droit pour leurs frais de santé à l'étranger et lors de séjours temporaires en France, sur la base des frais réels dans la limite des tarifs et taux pratiqués en France. Les frais pharmaceutiques sont remboursés à 65 % des frais réels. En cas d'accident grave ou mortel, les rentes accident du travail (AT) permettent de maintenir l'autonomie financière de la famille et sa couverture médicale.

Le montant des cotisations est calculé en fonction de vos revenus bruts, ou de votre retraite française (retraités), ou encore sur la base du plafond de la Sécurité Sociale (étudiants). Consultez le site de la CFE pour plus d'informations (www.cfe.fr).

Assurance retraite

Votre employeur n'a plus l'obligation de cotiser pour vous. Cependant vous pouvez rester au sein du système français. Vous pouvez adhérer soit par l'intermédiaire de votre employeur, soit à titre individuel :

- à la CFE, représentante officielle de la CNAV,

- à la CRE et l'IRRCAFEX pour les régimes ARCO et ARGIC.

Dans le cas d'une adhésion individuelle c'est à vous de verser la totalite des cotisations patronales et salariales. Même si votre employeur participe au financement, c'est vous qui êtes responsable du règlement. Les cotisations versées à la CFE sont transférées à la CNAV qui gère votre retraite de la Sécurité Sociale.

 

 

Assurance chômage

Si vous êtes détachés ou expatriés par une entreprise située en France, celle-ci doit vous maintenir au régime d'assurance chômage. En revanche si votre contrat est conclu avec une entreprise située à l'étranger, même filiale d'un groupe français, celle-ci n'a aucune obligation. Vous pouvez alors adhérer individuellement pour éviter de vous retrouver sans ressources au retour. Dans ce cas, la demande doit être adressée au GARP dans les 6 mois qui suivent la date d'embauche.

Si votre employeur doit vous affilier au régime d'assurance chômage vérifiez que les cotisations retenues figurent bien sur votre bulletin de paie. Le taux de cotisation est le même pour tous, expatriés et métropolitains.

Pour bénéficier des allocations chômage, vous devez être de retour en France et vous inscrire en tant que demandeur d'emploi et entrer en contact avec l'ASSEDIC, l'ANPE et le GARP.

Assurances complémentaires

Cotiser à la CFE pour la maladie, la vieillesse et le chômage ne vous dispense pas d'avoir une assurance complémentaire. Elle est même fortement recommandée pour toute personne résidant à l'étranger. D'une part, elle vous couvre pour la part non remboursée de vos dépenses de santé (équivalent d'une mutuelle), d'autre part elle vous prend en charge en cas de grave problème sur place avec nécessité d'être rappatrié en France (assistance rapatriement, ce que ne propose pas la CFE).

Pour avoir la liste des organismes d'assurances complémentaires

 

 

 

Lire notre article du Scribe :

Expatriés ou détachés, quelle couverture sociale ?

 

 

 

                                                         

UFE, union des français de l'étranger, union français étranger, UFE Egypte, UFE Caire, association, association française, français en Egypte, français Egypte, expatriés, expatriation, vivre en egypte, aide, entraide, solidarité, adhésion, activités, informations, divertissement, actualités