Infos pratiques

Consignes de sécurité

Actualités

Une réunion de sécurité se tient régulièrement au Consulat Général de France au Caire. Lors de la dernière réunion, la situation régionale et intérieure égyptienne a été abordée. Il n’existe pas d’évolution significative de la menace à l’égard des communautés expatriées en général et Française en particulier. Les consignes de vigilance en vigueur vous sont rappelées (se reporter à la fiche Egypte du site Conseil aux voyageurs du ministère des Affaires Etrangères).

Attention aux vols à l’arrache de plus en plus fréquents dans les rues de Maadi… même dans la rue 9. Egalement, il a été signalé une montée en puissance des effractions d’appartements et de villas. Assurez-vous donc de la vigilance de vos gardiens!

Il existe une diversification des menaces : terrorisme, conflits intra-étatiques, revendications diverses, qui peuvent compromettre la sécurité, au même titre que les catastrophes naturelles ou climatiques. Il est indispensable pour chacun de nous de savoir à quoi s’attendre et comment réagir au mieux.

Bien se préparer à une crise éventuelle…

Il est recommandé de tenir toujours prêt au domicile un bagage minimum : duvets, couvertures, vivres (pensez à l’eau), couverts et gobelets, une lampe électrique, les clés de votre domicile et de votre voiture, jouets et pharmacie de base. En cas de regroupement ou d’évacuation, munissez-vous d’un complément de bagage : les passeports, le livret de famille, les carnets de vaccination et les permis de conduire, un vêtement chaud par personne, des sous-vêtements, et vos affaires personnelles (bijoux, argent avec des liquidités en euro, chéquier, cartes bancaires, etc

En cas de crise…

Dès l’apparition d’une crise, deux cellules se mettent en place ; l’une à Paris, l’autre en Egypte à l’Ambassade et au Consulat. La cellule égyptienne a notamment pour mission d’entrer en contact avec votre chef d’îlot, de répercuter des informations à Paris, d’assurer le contact avec les autorités locales, de diffuser des messages gradués en fonction de la gravité des événements à la Communauté française, d’effectuer des missions de reconnaissance ou de secours sur le terrain.

L’attitude à adopter : une crise grave est généralement composée de trois phases, une phase d’attente où il faut rester chez soi en attendant les consignes ; une phase de regroupement (n’emporter que le minimum, respecter les instructions) et une phase d’évacuation (disposer d’argent liquide et d’une carte bancaire).

Pour connaitre votre chef d’ilot, adressez-vous directement au Consulat de France.

Lire les consignes officielles du Ministère des Affaires Etrangères.

Quelques conseils généraux…

– De façon générale, la menace terroriste étant diffuse dans la région (dossiers Irak, Syrie-Liban, Iran, Israël), il est recommandé d’être très vigilant, d’éviter les zones à forte concentration touristique ainsi que toute la zone du Sinaï.

– Il ne faut jamais s’aventurer sur une plage déserte de la Mer Rouge ou de la Méditerranée : le pays est très miné et des accidents ont lieu régulièrement.

– Conseils si vous partez faire du snorkeling : lire l’article du Scribe.

– Conseils si vous partez en excursion dans le désert : lire l’article du Scribe.

– Evitez de photographier « les scènes de rue » sans l’autorisation des personnes.

– Evitez de vous promener en ville en vêtements trop courts ou jugés indécents (évitez les décolletés et bras, shorts, débardeurs, caleçons, vêtements moulants).

– Gardez toujours de la petite monnaie sur vous.

– Partez toujours avec le plein d’essence, et faites le plein régulièrement, les stations étant rares dans certaines régions du pays.

– Evitez de conduire de nuit en dehors du Caire, les routes sont très dangereuses et les secours inexistants.

– Si vous avez un chien, ne le laissez pas grignoter ce qu’il trouve par terre quand vous le promenez, il pourrait tomber sur des « pièges à chiens errants », autrement dit sur des boulettes empoisonnées !

– L’Egypte est un pays très sûr, cependant chez vous, ne laissez traîner ni argent, ni bijoux, la tentation peut être forte.

Formalités d’arrivée

Il est obligatoire pour venir en Egypte ; peut être obtenu sur place à l’arrivée à l’aéroport (25 USD) ou au Consulat d’Egypte à Paris (58 avenue Foch, Paris 16e, tél. 0145007710). Ce visa touristique a une durée d’un mois. Au delà, il peut être renouvellé pour une durée d’1 ou 3 mois… puis pour 6 mois ou 1 an (long séjour).

Le visa de long séjour peut être obtenu soit avant le départ au Consulat d’Egypte à Paris, soit sur place en faisant une première demande de renouvellement de 3 mois, puis une deuxième demande d’un an. Les demandes se font au ministère Egyptien de l’intérieur.

Le permis Européen est reconnu en Egypte pendant les 3 premiers mois de votre séjour. Au delà, il faut un permis international lequel est valable pendant toute la durée de votre visa de séjour ; il est à renouveller en même temps que le visa avec une possibilité de le prolonger de 3 ans. Il est également possible de passer le permis Egyptien, renouvelable tous les ans. Pour l’obtenir, il faut s’adresser au bureau du traffic du lieu de votre domicile et avoir un permis de travail valide.

Elle est autorisée à condition que le véhicule ait moins d’un an. Une fois le véhicule parvenu en Egypte, il vous faut vous rendre dans les services des douanes pour établir une carte grise locale et une assurance au tiers. Des droits de douane de 100 à 150% de la valeur du véhicule neuf sont perçus à cette occasion.

Toute personne souhaitant résider en Egypte doit demander une carte de résident au ministère Egyptien de l’Intérieur. Pour travailler, il faut détenir une carte de résident et demander un permis de travail.

-Immatriculation consulaire : vous avez tout intérêt à vous faire immatriculer (voir le détail).

-Inscriptions électorales : vous inscrire sur les listes électorales vous permet de voter au Consulat de France pour les élections présidentielles, européennes et les référendums, ainsi qu’aux élections des délégués de l’AFE.

Détails élections – Détails AFE

Ce document doit vous être procuré par votre employeur. Son obtention est longue et peut nécessiter plusieurs mois ; si vous travaillez et n’avez qu’un visa touristique (avec la mention « Work is not permitted »), il vous est conseillé d’être en possession d’une preuve que votre demande de permis de travail est en cours. Le test HIV, effectué par un laboratoire gouvernemental, sera demandé.

L’Ambassade ou le Consulat de France ne peuvent pas intervenir dans ces démarches.

Sources : Guide Consulaire,
Consulat Général de France au Caire

Lire aussi nos articles du Scribe :
Les formalités avant de quitter l’Egypte | Bien organiser son déménagement

Les informations présentées ci-dessus peuvent ne pas être complètes et ne sauraient engager la responsabilité de l’UFE Egypte.
Pour plus de précisions, merci de vous référer au site web de l’Ambassade de France en Egypte : www.ambafrance-eg.org

Immatriculation consulaire

Le rôle du Consulat est de protéger les ressortissants Français présents en Egypte, de les conseiller et de les assister en cas de problème, d’accident ou de nécessité de rappatriement. C’est pourquoi il est important de se faire immatriculer au Consulat de France dès son arrivée en Egypte.
Cette formalité est gratuite et n’est pas obligatoire. Elle se matérialise par la délivrance d’une carte consulaire valable jusqu’à 5 ans et renouvellable.
En cas de retour en France, il est important de faire annuler son immatriculation, pour ne plus être considéré par le Consulat comme résidant toujours en Egypte !!

Les consulats de France en Egypte :

AU CAIRE

7 rue Abi Shammar Guizeh
Tél. +2 (02) 35 67 33 50
Fax. +2 (02) 35 67 33 60/65
Site : www.ambafrance-eg.org
Ouvert au public du dimanche au jeudi, de 9h à 12h30
Le mercredi sur rendez-vous uniquement

À ALEXANDRIE

2 place Ahmed Orabi
Tél. +2 (03) 480 90 38
Fax. +2 (03) 48 75 614
Site : www.ambafrance-eg.org
Ouvert au public le lundi et le mercredi, de 9h à 13h30

Vous pouvez aussi vous adresser à votre consul honoraire (à Hurghada, Sharm el Sheikh et Louxor) pour toute demande concernant l’immatriculation consulaire.
Si vous êtes de passage et Egypte ou si vous n’êtes pas inscrit, il vous est conseillé de prendre contact avec le Consulat de France de votre région qui vous communiquera les coordonnées du chef d’ilôt responsable de la zone où vous habitez. Les chefs d’ilôt ont comme fonction d’assurer la relation entre la communauté française et les consulats généraux de France en Egypte.

La carte d’immatriculation est gratuite et indispensable pour obtenir une carte nationale d’identité, une bourse d’étude pour vos enfants, votre inscription sur la liste électorale d’une communauté française, l’indemnisation si vous-même ou un membre de votre famille êtes victimes physiquement ou matériellement d’un acte de terrorisme à l’étranger.

Elle permet de réduire les délais de délivrance de documents administratifs ainsi que le montant des droits exigibles à cette occasion.

Elle prouve aux autorités françaises votre résidence à l’étranger ; et atteste votre nationalité auprès des autorités étrangères.

Elle est indispensable pour bénéficier de la détaxe sur les produits achetés en France.

L’enregistrement se fait auprès du Consulat dont vous relevez, au Caire ou à Alexandrie.

Il suffit de prouver sa nationalité française, son identité (passeport, carte nationale d’identité), son état civil (livret de famille ou acte de naissance) et sa résidence habituelle et autorisée. 2 photos d’identité vous seront demandées.

Il est important que que l’immatriculation soit toujours en cours de validité ; celle-ci est de 5 ans maximum. Le renouvellement doit donc se faire avant la date de fin de validité. Il est tout aussi important de faire résilier son immatriculation en cas de départ d’Egypte!

La gestion de votre inscription et des infos vous concernant est possible sur : service-public.fr

Exercice du droit de vote

En tant que Français résidant à l’étranger, vous avez la possibilité de voter sur place dans le Consulat de votre circonscription de résidence. Mais cette possibilité de vote à l’étranger est réservée aux 2 consultations où la France constitue une circonscription unique : pour l’élection du président de la République et les référendums.
Pour les autres consultations électorales (cantonales, municipales, législatives, régionales et européennes), le vote peut seulement se faire dans une commune de France. Résidant à l’étranger, vous avez alors la possibilité de voter par procuration. A la condition (1) d’être inscrit sur une liste électorale d’une commune de France et, (2) que votre mandataire soit inscrit dans la même commune.
Dans tous les cas, vous devez vous adresser à votre Consulat général.

Pour voter depuis l’Egypte…

L’inscription dans les centres de vote en Egypte ne vous empêche pas de rester inscrit sur une liste électorale en France : vous pouvez donc être inscrit sur les listes électorales en France ET en Egypte.

Etre inscrit sur un centre de vote en Egypte vous permet de voter depuis l’Egypte :
• aux élections présidentielles Françaises
• aux référendums
• aux élections Européennes
• pour choisir vos Conseillers Consulaires.

En revanche, vous ne pouvez plus voter dans votre commune Française pour ces élections, ni même donner procuration.

Pour s’inscrire, s’adresser au Consulat Général de France. Il n’est pas nécessaire d’être immatriculé. Toutefois si vous ne l’étiez pas, il vous faudrait apporter la preuve que vous êtes de nationalité française et que vous êtes bien établi dans la circonscription consulaire. Les demandes d’inscription sont reçues par les Consulats tout au long de l’année jusqu’au dernier jour ouvrable de décembre. Elles prennent effet à partir du 16 avril de l’année suivante. L’inscription reste valable tant que l’électeur n’a pas demandé sa radiation et n’a donc pas à être renouvelée. Vérifiez bien votre situation auprès du consulat.

Pour voter par procuration en Egypte…

Pour donner procuration de voter en votre nom dans le centre de vote où vous êtes inscrit (Le Caire ou Alexandrie), vous devez comparaître personnellement devant une autorité consulaire ou, si vous vous trouvez en France, devant un tribunal d’instance, un commissariat de police ou une gendarmerie. Vous pouvez donner procuration à un mandataire inscrit dans le même centre de vote que vous (mais pas forcément dans le même bureau si votre centre de vote en a plusieurs). Votre mandataire ne peut disposer de plus de deux procurations. Le fait d’avoir établi une procuration de vote ne vous empêche pas de voter, à la condition de se présenter au bureau avant que votre mandataire n’aie voté en votre nom. Vous pouvez résilier votre procuration à tout moment en vous présentant devant une autorité consulaire ou, en France, dans un tribunal d’instance ou dans un commissariat de police ou dans une gendarmerie.

Pour voter par procuration dans une commune de France…

Si vous ne souhaitez pas vous inscrire sur la liste d’un centre de vote à l’étranger, vous pouvez vous faire inscrire sur une liste électorale en France, à la condition que vous vous soyez fait immatriculer à votre Consulat. Vous pouvez alors voter pour toutes les élections… mais par procuration. Le Consulat de France transmet la demande de procuration à la commune de France où vous êtes inscrit.
Pour pouvoir s’inscrire sur la liste électorale d’une commune de France, vous devez être immatriculé au Consulat et avoir gardé une des attaches suivantes :

– commune du dernier domicile ou de la dernière résidence ;
– commune de naissance ;
– commune d’inscription d’un ascendant, d’un enfant ou du conjoint ;
– commune où vous figurez depuis au moins 5 ans au rôle d’une contribution communale directe (taxes foncières, taxe d’habitation, taxe professionnelle).

Le formulaire « Demande d’inscription sur la liste électorale d’une commune de France » vous donnera des précisions sur les formalités à accomplir. Comme la demande d’inscription est adressée à la commune concernée par voie postale, veillez à accomplir les démarches d’inscriptions bien avant la date de clôture de révision des listes électorales.

Condition du vote par procuration : les procurations de vote dans une commune de France sont établies et résiliées selon les mêmes règles de vote que celles qui ont été indiquées ci-dessus pour les centres de vote à l’étranger. Toutefois résidant à l’étranger vous n’avez pas à justifier de ne pouvoir vous rendre à votre centre de vote le jour du scrutin. Vous pouvez donner procuration pour un tour, un scrutin, une année mais aussi pour toute la durée de validité de votre immatriculation au consulat (et qui doit être renouvelée tous les 3 ans). Votre mandataire devra être inscrit dans la même commune que vous mais pas forcément dans le même bureau de vote, si votre commune en comporte plusieurs.

Votre protection sociale

Vous êtes salarié expatrié… votre employeur n’a donc plus les mêmes obligations de paiement de toutes les cotisations sociales comme en France. Il peut certes vous couvrir pour certains risques, selon votre situation personnelle ; mais vous devenez finalement le principal décideur de votre protection sociale. Vous pouvez à titre individuel conserver toutes les garanties du système français ou adhérer pour un ou plusieurs risques selon votre choix.

Pour la protection sociale des expatriés : la CFE, Caisse de Sécurité Sociale des Français de l’Etranger, dont la vocation est de fournir une protection sociale dans le domaine de la santé et de la retraite aux Français établis hors de France. Cet organisme privé chargé du service public est régi par le code de la Sécurité Sociale, sous la tutelle des Ministères des Affaires Sociales et du Budget.

Egalement : l’IMS-Expat, Insurance For Expatriates propose une assurance santé et assistance, ainsi que des formules de prévoyance.

CFE - Caisse des Français de l’Etranger

BP 100, 77950 Rubelles
Tél. 01 64 71 70 00
Accueil Paris : 12 rue la Boétie, 75008 Paris
Site : www.cfe.fr

IMS-EXPAT - Insurance For Expatriates

16, rue Henri Rochefort, 75848 Paris Cedex 17
Tél. 01 42 12 26 50
Fax. 01 42 67 73 64
E-mail : contact@ims-expat.com
Site : www.international.cofacility.fr

La CFE couvre les risques : maladie-maternité-invalidité, maladies professionnelles des salariés, vieillesse (retraite de la Sécurité Sociale), maladie-maternité des non-salariés et des étudiants. Tout salarié expatrié a le choix de s’assurer contre un ou plusieurs de ces risques, selon sa situation familiale, ses possibilités financières, etc. A ces cotisations de base peuvent s’ajouter d’autres options : indemnités journalières ; capital décès…

Les prestations sont versées à l’assuré et à ses ayants droit pour leurs frais de santé à l’étranger et lors de séjours temporaires en France, sur la base des frais réels dans la limite des tarifs et taux pratiqués en France. Les frais pharmaceutiques sont remboursés à 65 % des frais réels. En cas d’accident grave ou mortel, les rentes accident du travail (AT) permettent de maintenir l’autonomie financière de la famille et sa couverture médicale.

Le montant des cotisations est calculé en fonction de vos revenus bruts, ou de votre retraite française (retraités), ou encore sur la base du plafond de la Sécurité Sociale (étudiants). Consultez le site de la CFE pour plus d’informations (https://www.cfe.fr/).

Votre employeur n’a plus l’obligation de cotiser pour vous. Cependant vous pouvez rester au sein du système français. Vous pouvez adhérer soit par l’intermédiaire de votre employeur, soit à titre individuel :

– à la CFE, représentante officielle de la CNAV,

– à la CRE et l’IRRCAFEX pour les régimes ARCO et ARGIC.

Dans le cas d’une adhésion individuelle c’est à vous de verser la totalite des cotisations patronales et salariales. Même si votre employeur participe au financement, c’est vous qui êtes responsable du règlement. Les cotisations versées à la CFE sont transférées à la CNAV qui gère votre retraite de la Sécurité Sociale.

Si vous êtes détachés ou expatriés par une entreprise située en France, celle-ci doit vous maintenir au régime d’assurance chômage. En revanche si votre contrat est conclu avec une entreprise située à l’étranger, même filiale d’un groupe français, celle-ci n’a aucune obligation. Vous pouvez alors adhérer individuellement pour éviter de vous retrouver sans ressources au retour. Dans ce cas, la demande doit être adressée au GARP dans les 6 mois qui suivent la date d’embauche.

Si votre employeur doit vous affilier au régime d’assurance chômage vérifiez que les cotisations retenues figurent bien sur votre bulletin de paie. Le taux de cotisation est le même pour tous, expatriés et métropolitains.

Pour bénéficier des allocations chômage, vous devez être de retour en France et vous inscrire en tant que demandeur d’emploi et entrer en contact avec l’ASSEDIC, l’ANPE et le GARP.

Cotiser à la CFE pour la maladie, la vieillesse et le chômage ne vous dispense pas d’avoir une assurance complémentaire. Elle est même fortement recommandée pour toute personne résidant à l’étranger. D’une part, elle vous couvre pour la part non remboursée de vos dépenses de santé (équivalent d’une mutuelle), d’autre part elle vous prend en charge en cas de grave problème sur place avec nécessité d’être rappatrié en France (assistance rapatriement, ce que ne propose pas la CFE).

Pour avoir la liste des organismes d’assurances complémentaires

Santé et prévention en Égypte

Bien que les Français vivant en Egypte aient des conditions de vie « à l’européenne » et que leurs risques sanitaires soient proches de ceux rencontrés en France, l’environnement reste toujours un facteur de risques particuliers. Il est par ailleurs recommandé d’être vacciné contre l’Hépatite A, le tétanos et la tiphoïde.

Les risques sanitaires les plus fréquents :

Coronavirus « Covid-19 »

Face à la crise liée au coronavirus – Covid-19, les services de l’État et du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, votre Ambassade en Egypte et vos consulats généraux de France au Caire et à Alexandrie en particulier, sont pleinement mobilisés.

En Egypte, des cas de personnes atteintes du Covid-19 ont été confirmés par le ministère égyptien de la Santé et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il est à noter que le nombre de cas testés positifs au Covid-19 en Egypte est susceptible d’évoluer de façon régulière.

Les principales mesures suivantes prises par les autorités égyptiennes sont actuellement en vigueur dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19 en Egypte, à partir du 26 juillet :

• Arrêt des transports collectifs publics et privés entre 00h00 et 4h00.

• Fermeture jardins publics et plages.

• Les cafés et les restaurants sont autorisés à rouvrir jusqu’à 00h00 avec une capacité d’accueil de 50%. .

• Les lieux culturels (théatres, cinémas) sont autorisés à rouvrir avec une capacité d’accueil de 25%.

 

Source: ambassade de France en RAE

IMPORTANT : à partir du 1 septembre 2020, il est obligatoire de présenter un test PCR négatif pour pouvoir entrer sur le territoire égyptien. Cette mesure concerne tous les voyageurs. Le test doit avoir été fait dans les 72 heures avant l’arrivée en Egypte.

• Suspension de toutes les dessertes aériennes avec l’Egypte jusqu’à nouvel ordre.

• Les commerces (à l’exception des supermarchés, épiceries, pharmacies, boulangeries) et les centres commerciaux sont fermés à partir de 21h00.

• Poursuite de la suspension des cours ainsi que de toutes les activités dans les écoles, les instituts et les universités du pays.

Le nombre d’accidents en Egypte est aussi élevé qu’en France, alors qu’il y a moins de véhicules en circulation et plus de décès. Les accidents sont le plus souvent très violents. Le mauvais état des routes nécessite un entretien rigoureux de votre véhicule.

L’Egypte est l’un des pays les plus touchés. Les principaux modes de contamination sont le sang (transfusions, injections avec des aiguilles souillées, etc.) et les actes « invasifs » (endoscopies, chirurgie, soins dentaires, tatouages…) Les transfusions sanguines doivent être limitées au strict nécessaire et être effectuées avec du sang dont on est sûr qu’il a été testé.

L’Egypte est un pays chaud et sec, il faut donc boire beaucoup d’eau. C’est aussi un moyen de prévenir les calculs rénaux et la goutte.

On rencontre la plupart dans l’eau. La bilharziose (ou schistosomiase) urinaire et intestinale infecte l’eau douce du Nil, des lacs et canaux d’irrigation. La contamination se fait par le contact de la peau avec l’eau infectée lors de baignades, et se manifeste par des troubles digestifs, gynécologiques ou urinaires. D’autres bactéries sont présentes dans l’eau « potable » d’Egypte et entraînent des troubles gastriques et intestinaux.

Elle est importante en ville, dans l’air (poussière, dioxyde de souffre, ozone, oxyde d’azote…) ou les aliments (plomb, parasites…) Attention aux constitutions fragiles, sujettes aux allergies, aux maladies pulmonaires, digestives ou cardiaques.

Prendre garde aussi à ne pas boire l’eau dite « potable » du robinet… qui peut quand même être polluée du fait du mauvais état des cuves et canalisations.

Les hôpitaux les plus réputés sont privés ou universitaires, leurs équipements sont de bien meilleure qualité que dans le secteur  
public. Il s’agit d’hôpitaux payants ; l’admission se fait moyennant le paiement d’une avance (de 2000 à 3000 LE). La  
compétence des médecins y est bonne ; en revanche, le niveau du personnel para médical est peu satisfaisant. Il est conseillé  
de laisser un parent ou un ami en permanence avec le malade ou de faire appel à une infrimière privée. Les honoraires peuvent  
être très élevés en hôpital privé surtout en cas d’hospitalisation. Il est donc nécessaire d’avoir une assurance pour être pris en  
charge.
 
Tous les médecins parlent anglais (langue de leurs études), certains le français. En cas de proposition d’examen invasif ou  
d’intervention chirurgicale, il est préférable de toujours demander un 2e avis à un médecin extérieur à l’établissement. Pour des  
actes importants, sauf urgence, il est préférable de les faire effectuer en France. Les IVG sont interdites en Egypte.
 
Pharmacie : on trouve en Egypte presque tous les médicaments, souvent très bon marché. Il est conseillé de bien vérifier le nom  
générique et le dosage du médicament qu’on vous propose.
 
Sources : Le Guide Consulaire, Consulat Général de France au Caire ; l’Ambassade de France (pour la grippe aviaire).

Organismes Français

Consulats et Ambassade

Consulat général de France au Caire
7 rue Abi Shammar Giza
Tél. +2 (02) 35 67 33 50
Fax. +2 (02) 35 67 33 60/65
Site. https://eg.ambafrance.org/

Consulat général de France à Alexandrie
2 place Ahmed Orabi
Tél. (03) 484 79 50
Site. https://eg.ambafrance.org/

Correspondants consulaires :

À Louxor :

Marie-Christine GERBER
Tél. 0122 226 41 59

À Sharm El Sheikh :

Gihane BANOUB
Tél. 0122 327 72 94

À Hurghada :

Mamdouh FADL
Tél. 0122 319 35 13
E-mail : mamdouh@fadl.biz

Ambassade de France au Caire
29 avenue Charles de Gaulle (Mourad)
Giza – Le Caire
Tél. (02) 25 67 32 00
Fax. (02) 25 67 32 01
Site. https://eg.ambafrance.org/

Résidant en Egypte vous êtes automatiquement soumis à sa législation. Mais vous restez un Français à part entière sous la protection de la France, représentée par son Consul. Le Consul et ses collaborateurs peuvent vous conseiller et vous assister en cas de difficultés. Le rôle du consul est aussi de vous protéger. C’est pourquoi il est important de se faire immatriculer au consulat de France dès son arrivée en Egypte (plus d’informations).

Accident grave : Tout accident grave survenu à un Français est en principe signalé au Consulat, qui prévient votre famille et le ministère des affaires étrangères pour décider des mesures d’hospitalisation ou de rapatriement qui restent à votre charge (d’où la nécessité d’avoir une assurance rapatriement).

Maladie, décès : Le consulat vous met en rapport avec le médecin agréé par ses services. En cas de décès, le consulat peut procéder aux formalités légales de rapatriement du corps.

Exercice du droit de vote : Vous pouvez voter par procuration, procuration dressée au consulat sur présentation d’une pièce d’identité. Vous pouvez aussi voter au consulat pour les élections présidentielles, européennes, les référendums et l’AFE. Il suffit de s’inscrire sur la liste électorale au consulat (plus d’informations).

Bourses scolaires (plus d’infos).

Mariage entre Français ; PACS…

Carte nationale d’identité et Passeport.

Attestation de perte ou vol du permis de conduire : tient lieu de permis pendant 2 mois et vous sert à obtenir un duplicata auprès de l’organisme ayant établi l’original.

Certificats de résidence, d’identité, de coutume et d’hérédité, de capacité au mariage, carte d’identité de voyageur de commerce

Actes d’état civil (copies ou extraits de naissance, de reconnaissance d’enfants, de décès, de mariage) et transcription d’actes établis par l’autorité locale

Actes notariés : contrat de mariage, acte de donation entre époux, acte de notoriété, procuration, testament.

Visas pour la France

Ne confondez pas Consulat et Ambassade…

L’Ambassadeur est le représentant personnel du Président de la République Française auprès du chef d’état Egyptien. Il est chargé des relations bilatérales entre la France et l’Etat Egyptien. Alors que le Consulat est chargé de la protection et de l’administration de la Communauté française à l’étranger.

L’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE )

AFE (anciennement le Conseil Supérieur des Français de l’Etranger, CSFE) est l’assemblée représentative des Français établis hors de France. Elle a été créée par la loi n°2004-805 du 9 août 2004.
Son but est de permettre aux Français expatriés, malgré leur éloignement, de participer à la vie nationale et de faire entendre leurs voix. Les Conseillers de l’Assemblée des Français de l’étranger les représentent auprès des instances officielles et défendent leurs intérêts.
En savoir plus, notamment sur le rôle de l’UFE auprès de l’AFE.

Secrétariat général de l’AFE
244 boulevard Saint Germain, 75007 Paris
Tél. 01 43 17 84 41
Fax. 01 43 17 92 86
Site. www.assemblee-afe.fr

Déléguée AFE pour l’Egypte et le Soudan
Régine PRATO
Tél. 012 318 7091
E-mail : reginelotus@yahoo.com
Suppléant : Hervé MAJIDIER

Principes de la représentation

150 délégués AFE sont élus tous les 6 ans par les Français de l’étranger ; ils sont renouvelés par moitié tous les 6 ans. Ils forment une assemblée consultative, pouvant donner au gouvernement son avis sur les questions concernant les Français de l’étranger. Ils exercent leur mandat à titre bénévole. Ils sont à l’écoute de la communauté française de leur circonscription et des problèmes que nos compatriotes rencontrent.
Deux conseillers ont été élus en juin 2009 pour l’Egypte et le Soudan (la circonscription du Caire).
L’assemblée AFE élit les 12 sénateurs qui représentent les Français de l’Etranger. En leur qualité de parlementaires, ces sénateurs peuvent déposer des propositions de lois ou des amendements prenant en compte les aspirations des Français résidant hors de France.
Par principe, tous les Français immatriculés au Consulat de France figurent sur la liste électorale de l’AFE, sauf refus de leur part. Les Français non immatriculés peuvent s’inscrire sur cette liste, à la condition de produire les mêmes justificatifs que ceux demandés pour l’immatriculation (identité, nationalité, résidence).

Écoles françaises en Égypte

Vous trouverez ci-dessous la liste mise à jour en septembre 2017 des Ecoles Françaises en Egypte. N’hésitez pas à consulter le site de l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger) pour plus d’informations… et à contacter directement les établissements pour connaitre le nombre d’élèves, les dernières homologations, les taux de réussite au Brevet et au Bac, etc.
Vous pouvez aussi télécharger ici la liste intégrale des écoles (PDF).

Lycée Français du Caire
(Conventionné et en gestion directe AEFE, de la Maternelle au Lycée)
e-mail. secretariat-proviseur@lfcaire.net
Site. https://lfcaire.org/

Site Maadi (primaire) : 7 rue n°12, Maadi – Tél. (02) 23582320
Site Meerag (collège/lycée) : derrière Carrefour Maadi – Tél. (02) 27260900
Site Zamalek (primaire) : 8 rue Ibn Zanki, Zamalek – Tél. (02) 27384085
Site New Cairo (primaire) : locaux du lycée Concordia – Tél. 01285615169

Lycée Français du Caire
(Conventionné et en gestion directe AEFE, de la Maternelle au Lycée)
Site web : https://lfcaire.org/ – Email : secretariat-proviseur@lfcaire.net
Site Maadi (primaire) :
7 rue n°12, Maadi – Tél. (02) 23582320
Site Meerag (collège/lycée) :
derrière Carrefour Maadi – Tél. (02) 27260900
Site Zamalek (primaire) :
8 rue Ibn Zanki, Zamalek – Tél. (02) 27384085
Site New Cairo (primaire) :
locaux du lycée Concordia – Tél. 01285615169

Lycée Voltaire Smart Village School
Cairo/Alex desert road, km28, Giza (plan)
(Partenaire AEFE. Jusqu’à Terminale ES et S)
Tél. (02) 35370100
Email : proviseur.voltaire@svs.edu.eg
Site : http://lycee-voltaire.net/

MISR Language School (MLS)(Partenaire AEFE et Mission Laïque Française.
Jusqu’à Terminale ES et S)
60 Route du Fayoum, Giza (plan)
Tél. (02) 33760170
Email : sectionfrancaise_mls@yahoo.com
Site : http://mls-egypt.org/mls-french/

Lycée International Balzac
(Partenaire AEFE et Mission Laïque Française.
Jusqu’à Terminale ES et S)
90 rue El Shamaly, 5e arr New Cairo (plan)
Tél. (02) 25379358/59/60
Email: secretariat.direction@lyceebalzac.com
Site : http://www.lyceebalzac.com/lycee/fr/

Lycée Français international
Simone de Beauvoir

(Partenaire AEFE et Mission Laïque Française.
Jusqu’à Terminale ES et S)
Route Ismailia km22, Héliopolis (plan)
Tél. (02) 26560444
Email  : secretariat@lycee-simonedebeauvoir.com
Site : https://lycee-simonedebeauvoir.com/

Collège de la Sainte Famille
(Collège Jésuite, pour garçons uniquement.
Partenaire AEFE pour le Lycée).
1 rue Boustan al Maksi (plan)
Tél. (02) 25900411
Email : fawzi_asmar@yahoo.fr
Site : www.jesuitescsf.com

Lycée Albert Camus
(Non partenaire AEFE. Jusqu’à la Terminale).
New Giza Campus, Cairo/Alex desert road km22
6 October City (plan)
Tél. 01066705773, 01023258519
Email : info@lvng.net
Site : https://www.lacng.lvng.net/

Collège de la Mère de Dieu
(Collège pour filles uniquement.
Partenaire AEFE pour le Lycée)
3 AbdelRahman Fahmy, Garden City (plan)
Tél. (02) 27924451
Email : directrice@merededieu.edu.eg
Site : http://www.merededieu.edu.eg/index.asp

Collège du Sacré Cœur
(Collège pour filles uniquement.
Partenaire AEFE pour le Lycée)
194 rue Ramses, Ghamrah (plan)
Tél. (02) 4452905 / 4453534
Email : sacrecoeur@sacrecoeurgh.edu.eg
Site : https://www.sacrecoeurgh.edu.eg/

Collège de la Salle
(Les Frères des Ecoles Chrétiennes pour garçons uniquement. Partenaire AEFE pour le Lycée)
6 rue Sikkat Al Bashnini, Daher (plan)
Tél. (02) 25904740
Email : magdialbertasmar@yahoo.fr
Site : http://www.lasalle-eg.net/

Université Française d’Egypte
(Faculté de Langues Appliquées, d’Ingéniérie, de Gestion et Système d’information)
Ville de Chorouk (Est du Caire) – Tél. (02) 20302036 / 0220302222
E-mail : contact@ufe.edu.eg – Site web : http://www.ufe.edu.eg/

Lycée Concordia
(Partenaire AEFE. Jusqu’à la Seconde ES et S)
Quartier El Banafseg, 5e arr New Cairo (plan)
Tél. (02) 29200101
Email : info@isc.edu.eg
Site : https://www.isc.edu.eg/concordia/

Lycée Français d’Alexandrie
(Partenaire AEFE, en gestion directe Mission Laïque Française.
Jusqu’à la terminale ES et S)
92 El Eskandar El Akbar, Quartier Chatby (plan)
Tél. (03) 5904959 
E-mail info@lfalex.org 
Site : http://lfalex.org/

Ecole Française de Hurghada
(Non partenaire AEFE, en gestion parentale et cursus CNED. Jusqu’à la Terminale)
Route Hurghada/El Gouna, à 15km d’Hurghada (plan)
Tél. 0106 546 65 73
Site : https://efhurghada.com/ 
Mail : info@efhurghada.com

(Non partenaire AEFE, en gestion parentale et cursus CNED. Jusqu’à la Terminale)
El Hadaba (près de l’Aqua Blue Resort) (plan)
Tél. (069) 3665892 
Email : direction@ecolefrancaisesharm.com
Site : http://www.ecolefrancaisesharm.com/